Étudiants étrangers en Ukraine : une éducation abordable

Maintenir un bon niveau de vie en étant étudiant

Par Sidney LAKEHAL
Fondateur d'Expat Ukraine

Les universités ukrainiennes reprennent lentement mais régulièrement leur place et gagnent en popularité auprès des étudiants étrangers. En 2018, les étudiants internationaux et leurs parents semblaient avoir quelque peu repris confiance en l'Ukraine et ses universités. Plus de 75 500 étudiants ont étudié en Ukraine en 2018 et le nombre semble avoir tendance à augmenter.

Les principaux pays qui envoient des étudiants en Ukraine sont l'Inde (20 %), le Maroc (10 %), l'Azerbaïdjan (8 %) et le Turkménistan (7 %), selon les données du Centre d'État ukrainien pour l'éducation internationale, qui fait partie du ministère de l'Éducation de l'Ukraine.

Plusieurs experts spécialisés en droit de l'immigration ont fait savoir au Kiev Post qu'un étudiant étranger en Ukraine est autant protégé que tout étranger en Ukraine séjournant pour des motifs légaux. Cependant, les étudiants étrangers ne recevront pas de soins médicaux gratuits en Ukraine et doivent acheter une assurance santé avant leur arrivée.

Les étudiants étrangers venant dans les universités ukrainiennes devraient tout d'abord compter sur des agents d'éducation de confiance dans leur pays, selon Vasyl Cherednichenko, un avocat spécialisé en immigration. Ils doivent également faire preuve de diligence pour résoudre tous les problèmes liés aux visas et obtenir un statut juridique dans les 90 jours suivant leur arrivée en Ukraine. «Et, bien sûr, ils devraient bien étudier, car en cas d'abandon, le droit de séjour sera annulé. Et vous devrez quitter l'Ukraine dans une semaine », a averti Cherednichenko.


Sujets populaires, universités


La médecine est le domaine d'études le plus populaire parmi les étudiants étrangers ici en Ukraine, qui se subdivise en médecine générale, soins médicaux, dentisterie et pharmacie. Toutes ces spécialités médicales amènent 45 % des étudiants étrangers en Ukraine.

Les domaines économiques, notamment la finance, les affaires et la gestion, constituent le deuxième groupe de majors le plus attractif offert par les universités ukrainiennes aux étudiants étrangers. La construction et l'ingénierie sont les troisièmes domaines d'études les plus populaires.

Les relations internationales et le droit peuvent ressembler à des sujets de niche, mais ce sont les majors traditionnelles pour ceux qui aspirent à devenir de futures élites ou les dirigeants de nations qui envoient leurs jeunes en Ukraine pour des études. De plus, les écoles d'art ukrainiennes attirent également des étudiants de l'étranger, l'Ukraine étant de plus en plus connue pour son histoire des beaux-arts et du spectacle vivant.

Quant aux universités les plus populaires, deux grandes institutions sont basées à Kharkiv, une ville de 1,4 million d'habitants située à 500 kilomètres à l'est de Kiev. L'Université médicale nationale de Kharkiv et l'Université nationale Karazin Kharkiv sont en tête de liste, chacune enseignant à environ 4 400 étudiants étrangers. L'Université médicale nationale d'Odessa et l'Université médicale nationale de Bogomoletz de Kiev enseignent chacune environ à 4 000 étudiants étrangers.

Seules deux écoles non médicales se classent parmi les dix meilleures universités ukrainiennes. Outre l'Université nationale Karazin Kharkiv mentionnée ci-dessus, il existe également le MAUP, ou l'Académie interrégionale de la gestion du personnel. Le MAUP, une université privée, enseigne à environ 2 000 étrangers dans ses six départements.

Le nombre d'étudiants internationaux venant en Ukraine se redresse régulièrement, et les universités en voient déjà les avantages alors que les étudiants ont accès à une éducation abordable et de qualité.


Polytechnique de Kiev


« Les étrangers choisissent les pays les plus attractifs pour leurs études », explique l'ancien ambassadeur Volodymyr Koval, qui travaille actuellement comme président du Centre pour l'éducation internationale à l'Université polytechnique de Kiev, également connu sous le nom de KPI en Ukraine.

Koval poursuit et dit que « traditionnellement, nous considérons les États-Unis et l'Europe (occidentale) comme les meilleurs pays ». Avec regret, il ajoute que l'Ukraine et les anciennes républiques soviétiques ne sont toujours pas considérées comme une destination prioritaire pour de nombreux étudiants étrangers.

Cette année, KPI a inscrit 178 étrangers, contre 167 il y a un an. Le nombre total d'étrangers inscrits au KPI au 1er septembre s'élève à 404 étudiants, la plupart venant de Turquie (109 étudiants), suivis de l'Équateur (39), de la Chine (36) et de l'Égypte (31).

D'autres pays ont envoyé moins d'étudiants au KPI, de 1 à 23. Il y a un étudiant de France, du Japon, de Norvège et des États-Unis. Huit Russes sont également inscrits au KPI.

Selon Koval, KPI offre une formation de classe mondiale dans des domaines tels que l'informatique, la cybersécurité et la sécurité nucléaire, attirant des étudiants du monde entier. Dans les années 80, 1 000 étrangers étudiaient chaque année au KPI, qui porte désormais le nom d'Igor Sikorsky, un ancien et célèbre concepteur d'hélicoptères.

Koval a travaillé comme professeur à l'Université Polytechnique de Lviv. Pendant ses recherches de troisième cycle, il a effectué deux stages dans des universités américaines. Dans les années 1990, Koval est passé à la diplomatie et a été ambassadeur d'Ukraine dans un certain nombre de pays du Moyen-Orient. Désormais, il est chargé de dynamiser le rayonnement international de KPI.

« Nous ne faisons aucune distinction entre les étudiants ukrainiens et étrangers et nous leur imposons des exigences identiques », explique Koval. Cependant, les étudiants universitaires étrangers en Ukraine paient des frais plus élevés, environ le double du prix typique. Et en raison d'exigences élevées et de tests difficiles, dix pour cent des étudiants étrangers n'obtiennent pas leur diplôme.

Cependant, les étudiants étrangers reçoivent un soutien tout au long de leur séjour au KPI. Koval explique que son centre « fournit à un étudiant étranger tout ce dont il a besoin pour étudier ». Cela comprend les documents d'immigration et de visa, la formation linguistique et pré-universitaire dans des sujets spécifiques, les excursions à travers l'Ukraine et le renforcement d'équipe par le biais d'activités sportives et autres.

Langues, études pré-universitaires

De nombreux jeunes qui viennent en Ukraine ne sont pas prêts à rejoindre les rangs des étudiants. Certains veulent juste apprendre le russe ou l'ukrainien et en savoir plus sur la culture. Ils peuvent améliorer leurs compétences linguistiques et académiques dans les universités ou les écoles de langues privées.

La plupart des universités visant à attirer des étudiants étrangers ont des cours pré-universitaires d'une durée d'un an environ, tout comme le KPI.

Le Center for Language Development, ou CLD, est une école de langue privée, qui a débuté en 2001 avec une spécialisation dans l'enseignement du russe et de l'ukrainien aux étrangers. Aujourd'hui, l'école enseigne également des langues étrangères aux Ukrainiens.

Oksana Guseynova, qui gère le centre, se souvient qu'en 2001, le russe était plus demandé et que « notre premier étudiant était un gardien de l'ambassade de France ». La demande pour l'ukrainien est venue quelques années plus tard et certains des premiers étudiants en ukrainien étaient des employés du détaillant français Auchan.

Au début des années 2000, Kiev était principalement une ville russophone et, après avoir étudié l'ukrainien pendant un mois, les étudiants d'Auchan ont dit à leur professeur " nous avons étudié pendant un mois, et quand nous allons au restaurant, personne ne répond en ukrainien ", se souvient Guseynova. Ils devaient donc passer au russe à des fins pratiques.

Après un mois d'études ukrainiennes puis un mois d'études russes, les apprenants français étaient parfaitement heureux de découvrir l'existence du «surzhyk» (une langue mixte russo-ukrainienne): « C'est exactement ce dont nous avons besoin. Nous allons au marché Bessarabsky, parlant russe-ukrainien, et c'est ainsi que cela fonctionne. »

Ce début modeste s'est transformé en résultats professionnels. Aujourd'hui, Auchan emploie des managers français qui parlent couramment l'ukrainien.

CLD possède une force concurrentielle dans l'enseignement du russe par rapport à ses homologues en Russie. L'école enseigne la langue russe en ligne aux occidentaux et a remarqué que les polonais décident d'étudier le russe à Kiev.

« Nous sommes plus proches de l'Europe, nous avons plus de communication avec l'Europe. Et leur chemin vers nous est plus court. », a expliqué Guseynova.

En plus d'enseigner à des clients commerciaux, le CLD travaille également avec des réfugiés, dont les études linguistiques sont financées par des projets des Nations Unies en Ukraine. Deny Matundo dit qu'il « étudie l'ukrainien, parce qu'il veut étudier dans une université en Ukraine ». Son ami Frizak, de Somalie, étudie l'ukrainien «pour comprendre les gens et étudier à l'école ».

Deny et Frizak trouvent difficile la grammaire et le vocabulaire ukrainiens. Néanmoins, Deny « veut parler ukrainien comme il parle français ». Et Frizak conseille aux étudiants ukrainiens de ne pas avoir peur - le processus d'apprentissage de la langue n'est pas aussi intimidant qu'il y paraît.

D'autres étudiants suggèrent de profiter du côté touristique de l'Ukraine comme la côte de la mer Noire dans l'oblast de Kherson. Les étudiants ont partagé ce conseil avec le Kiev Post en ukrainien courant.

Les étudiants « ont besoin de se développer non seulement par les livres, mais aussi de socialiser. Ils devraient savoir ce qui se passe dans le pays non seulement à partir des manuels mais à travers des histoires vraies », a déclaré leur professeur de langue, Anna Levchuk. Elle encourage les élèves à chanter des chansons ukrainiennes, à regarder des films et à en apprendre davantage sur la culture de leur nouveau pays d'origine.

Expat Ukraine est là pour vous apporter conseil quant aux meilleures opportunités pour étudier en Ukraine.

CONTACTEZ-NOUS MAINTENANT.

Un projet en Ukraine ?
Nous allons le concrétiser

Obtenez un entretien téléphonique
ou par mail avec nos experts
2000+
Clients accompagnés
12
Années d'expérience
9/10
Note moyenne clients
Merci ! Vos informations ont été envoyé avec succès. 
Oops! Une erreur c'est produite. Veuillez réessayer.